FR

Le Pilates: c’est quoi alors?

Le Pilates: c’est quoi alors?

 

 

Le Pilates et bien être musculaire

Le Pilates est une méthode d’exercices basée sur la respiration, qui permet de renforcer les muscles structurels profonds, de tonifier le système musculaire dans son ensemble et d’améliorer la posture.

Je sais, ça fait beaucoup d’informations. Décomposons:

Le tout premier principe de base du Pilates, c’est la respiration. Apprendre à respirer correctement afin d’aider à la contraction des muscles impliqués dans un mouvement donné et de relâcher les tensions du corps qui ne sont pas nécessaires. Par exemple, il n’est pas utile ni préconisé de tendre les muscles du cou et des épaules pour fléchir les jambes, mais il est indispensable de bien contracter les muscles des cuisses et des fessiers.

les muscles structurels profonds, que sont-ils?

Il s’agit de muscles proches de la structure elle même, proches de notre « édifice ».

Ce sont les muscles qui maintiennent la structure sur son axe, mais ce sont aussi les muscles qui nous font défaut lorsque notre posture n’est plus dans son axe.

J’explique toujours que ces muscles sont des « chuchoteurs ». On ne les voit pas, on ne les entends pas et pourtant ils font leur boulot discrètement. Ou du moins le devraient-ils.

Ces muscles sont supposés se mettre en route systématiquement lors de chaque mouvement avant les muscles plus superficiels. Leur travail est de sta-bi-li-ser notre structure.

Par exemple, nous avons des muscles stabilisateurs du bassin et des hanches qui devraient se mettre en route avant même que les cuisses et les fessiers se contractent lorsque l’on fait un pas en avant.

Le problème que la plupart d’entre nous rencontre, c’est que nous sommes de plus en plus sédentaires. Pire encore, et c’est bien connu, moins on en fait… moins on a envie d’en faire. Et du coup nous bougeons moins.

Le résultat direct de cette sédentarisation c’est une tendance à ne plus solliciter ces muscles profonds et du coup, à ne plus stabiliser la structure dans le mouvement. C’est ainsi que nous souffrons de maux divers et variés ou que nous nous faisons mal en faisant des gestes souvent simples comme se relever ou ramasser un objet au sol.

De ce fait, le Pilates étant une méthode de renforcement du système musculaire et notamment des muscles profonds, nous apprenons, grâce à cette méthode, non seulement à nous tenir mieux posturalement, mais également à stabiliser notre corps dans le mouvement et du coup à éviter les blessures et à prendre soin des maux existants tels les lombalgies, les douleurs d’épaules, les inflammations et autres raideurs.

C’est en général à ce moment là que mes interlocuteurs me disent de manière dubitative: « je ne comprends pas quand tu parles de stabilisation dans le mouvement, ça me paraît contradictoire. Tu veux dire que c’est bon d’être raide? »

Que nenni! Surtout ne pas confondre stabilisation et raideur. On peut stabiliser cette structure qu’est le corps et gagner en flexibilité.

Mais là, il s’agit d’un tout autre chapitre qui serait trop long à développer ici. Sachez simplement que le corps a besoin de stabilité pour se mouvoir correctement.

Ça va? Vous me suivez? Ça vous parle? 😉

Il y a à peine quelques jours quelqu’un m’a dit: « le Pilates ça se fait au sol et sur des ballons ». Hummm ok, pourquoi pas mais le Pilates ça se fait surtout sur machines et au sol. Je ne sais pas qui a commencé à parler du Pilates en France et à en vanter ses mérites mais ce que je sais, c’est qu’apparemment cette personne n’avait pas toutes les infos en poche.

Le fait est qu’une information erronée s’est installée disant que le Pilates se faisait sur des ballons. Le propriétaire d’une salle de gym récemment me disait qu’il avait instauré des cours de Pilates 2 fois par semaines au sein de son club. « J’ai acheté 20 ballons, on met les gens dessus, on les fait sauter et ils sont contents » m’a t-il dit. Et dire que j’étudie la méthode Pilates depuis des années… me dis-je dans un grand soupir.

Sachez une chose: Joseph Pilates « à priori » n’avait pas de ballons dans son studio dans les années 1920. Il me semble que l’arrivée du ballon – ou Swiss Ball – s’est faite bien après. (En fait j’en suis sûr !)

Par contre, dans son studio il avait des machines comme le reformer, la chaise de stabilité (ou Wunda Chair), le cadillac et autres barrils ou accessoires pour les pieds et la nuque. Et bien sûr il proposait aussi du travail sur tapis, au sol.

Dans l’ordre des choses nous avons tendance à commencer sur les machines avant de passer au sol.

En effet, il est plus accessible à beaucoup de se focaliser sur la bonne contraction musculaire dans une position sécuritaire qu’au sol où il faut la plupart du temps maintenir des positions dans lesquelles tout le poids du corps doit être soutenu. La personne qui n’a pas la tonicité nécessaire risque de se créer beaucoup de tensions, voire de se faire mal, ce qui va à l’encontre du résultat escompté.

Une fois que la personne commence à retrouver une tonicité musculaire certaine il sera possible de passer à des exercices plus « challenging » sur tapis.

En résumé: travail au sol et sur tapis plus difficile que sur machines et qui plus est, pas forcément conseillé à qui souffre déjà de problèmes particuliers comme des inflammations, des maux de dos, de l’arthrose ou simplement à qui n’est pas suffisamment tonique musculairement.

Voilà ce que j’avais envie de vous dire aujourd’hui sur l’extraordinaire méthode qu’est le Pilates.

Je termine avec ces quelques mots d’une cliente qui a osé se mettre au Pilates il y a 2 ans, à l’âge de 87 ans et qui depuis ne raterait pour rien au monde ses 2 séances hebdomadaires:

 » Le corps? Son corps. Nous le connaissons pour l’avoir vu dans le miroir lorsqu’il était jeune et beau mais malgré celà nous ne l’avons pas aimé comme il aurait souhaité l’être. Par négligence nous l’avons maltraité, ignoré même ! Mais un jour il nous a dit: « J’ai mal ». Là nous sommes désemparés, ne sachant que faire.

Puis le hasard, la chance nous font rencontrer une personne de grand professionalisme qui a le don et le fluide de nous inculquer les bons gestes, les bonnes attitudes afin de reconstituer nos muscles détériorés par le temps.

J’ai 89 ans! Je suis un témoignage des bienfaits que m’apportent les séances de Pilates. C’est avec une grande joie que je reviens chaque fois faire mes séances, merci!  Agnès E. »

Thèmes associés : Remise en forme , Bien-être corps , Mal de dos

Please follow and like us: